Vivendi-Lagardère : les libraires inquiets et vigilants face aux risques d'une concentration accrue dans l'édition, diffusion et distribution


Le groupe Vivendi, propriétaire d'Editis, a annoncé vouloir engager la prise de contrôle de Lagardère, propriétaire d'Hachette livre. Vivendi, déjà premier actionnaire de Lagardère dont il détient 27% du capital, se propose aujourd'hui d'acquérir les parts du deuxième actionnaire, Amber Capital, et de monter ainsi à 45% du capital avant de lancer une OPA qui lui assurera le plein contrôle du groupe.

Le poids cumulé des deux groupes leaders du marché du livre représente plus de la moitié du chiffre d'affaires des librairies et de 40 à 65% selon les secteurs éditoriaux. Ces chiffres donnent la mesure du risque considérable de dépendance économique et commerciale en cas d'aggravation de la concentration. 

Les libraires sont convaincus qu'au-delà des risques pour leur profession, c'est l'ensemble des équilibres du marché du livre qui s'en trouverait bouleversé, impactant la création, la diversité et le maintien d'acteurs indépendants.

Tout comme en 2003, lorsqu'il avait combattu la fusion entre Hachette et Vivendi Universal Publishing (devenu Editis), le Syndicat de la librairie française exercera une vigilance toute particulière dans les semaines et les mois qui viennent et mettra tout en œuvre pour éviter une situation dangereuse pour le développement des librairies et du livre.

Contact presse SLF : 
Morgane Le Guillou / m.leguillou@syndicat-librairie.fr / 01.53.62.23.13