Le programme

Dimanche 2 juin matin

Session plénière salle Vitez

9h30 : petit déjeuner d'accueil au sein de l'espace des exposants

Avec le soutien de l'association des Librairies Atlantiques

10h30 : ouverture des Rencontres

Sarah BROMBERG, conseillère municipale, Ville de Bordeaux

Vincent FELTESSE, député de la Gironde, président de la Communauté urbaine de Bordeaux

Jacques RESPAUD, vice-président du Conseil général de la Gironde

Alain ROUSSET, député de la Gironde, président de la Région Aquitaine

Jean-François COLOSIMO, président du Centre national du livre

Michel DELPUECH, préfet de la Région Aquitaine

Matthieu De MONTCHALIN, librairie L'Armitière à Rouen, président du Syndicat de la librairie française

Présentation de la nouvelle étude réalisée par Xerfi pour les Rencontres nationales de la librairie

Alexandre BOULÈGUE, directeur adjoint de Xerfi études

Présentation de l'étude réalisée pour les Rencontres nationales de la librairie par l'Observatoire Société et Consommation (L'ObSoCo)

Philippe MOATI, professeur d'économie à l'université Paris Diderot, co-président de L'ObSoCo

13h : buffet déjeunatoire dans l'espace des exposants

Avec le soutien de la Communauté urbaine de Bordeaux à CUB

Dimanche 2 juin après-midi

14h15 à 16h : Ateliers

Atelier 1 : accueillir, conseiller, vendre, fidéliser : le client au cœur du métier de libraire

Salle Vitez

Entre enjeux économiques et culturels, la librairie reste d'abord et avant tout un commerce. Son lieu, son assortiment, ses équipes, ses animations, son site Internet sont façonnés par la relation à ses clients. Comment cette relation évolue-t-elle ? Comment analyser ce que nous apprend à ce sujet l'étude de l'ObSoCo sur le regard et les attentes des clients vis-à-vis de leurs librairies ? Comment adapter l'accueil, la « mise en scène » des livres ? Quelle politique de fidélisation ? Quel rôle pour la communication en ligne et hors ligne, pour les outils communautaires et d'animation des réseaux sociaux ? Comment conquérir de nouveaux clients, y compris par des activités « hors les murs » ?

Cécile BORY (librairie Georges à Talence)
Hélène DES LIGNERIS (librairie La Machine à lire à Bordeaux)
Coline HUGEL (librairie La Colline aux livres à Bergerac)
Denis MOLLAT (librairie Mollat à Bordeaux)
Patrice VANNIER (librairie Les Beaux titres à Levallois-Perret)

Animatrice : Laëtitia BARRABES (Syndicat de la librairie française)

Atelier 2 : financer une librairie : quels leviers ?

Salle Vauthier

A partir des résultats de l'étude Xerfi sur la situation économique et financière des librairies indépendantes, cet atelier traitera des principaux leviers financiers que les libraires peuvent actionner afin d'assurer l'exploitation de leur entreprise : chiffre d'affaires (élargissement du public, présence sur Internet, marchés publics, impact de l'évolution du prix des livres...), marge commerciale (conditions commerciales, rabais aux particuliers et aux collectivités, commercialisation d'autres produits...), baisse des charges, trésorerie, aides publiques...

Alain BÉLIER (librairie Lucioles à Vienne)
Matthieu De MONTCHALIN (librairie L'Armitière à Rouen, président du Syndicat de la librairie française à SLF)
Dominique FREDJ (librairie Le Failler à Rennes)
Didier GREVEL (délégué général de l'ADELC à Association pour le développement de la librairie de création)
Sébastien SAUNIER (directeur Crédits aux Entreprises à Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles à IFCIC)

Animateur : Henri RABOURDIN, expert-comptable et commissaire aux comptes

16h30 à 18h : Ateliers

Atelier 3 : libraires indépendants, libraires en réseaux : quelles actions mutualisées au sein de la profession ?

Salle Vitez

Libraires indépendants mais pas libraires isolés... L'avenir du réseau des libraires passe également par sa capacité à partager et à mutualiser davantage au sein de la profession. Plusieurs associations et groupements de libraires montrent aujourd'hui qu'il est possible d'agir et d'être plus forts ensemble. Les expériences menées dans d'autres branches du commerce peuvent également être source d'inspiration. Parrainages, échanges d'expériences, communication, actions commerciales, réservation et vente en ligne, présence sur le marché du numérique, les pistes sont nombreuses et prometteuses.

Nadia CHAMPESME (librairie Histoire de l'œil à Marseille, présidente de Libraires du Sud),
Daniel COYNE (librairie Super Héros à Paris, membre du Groupement des librairies de Bande Dessinée à GLBD),
Jean-Marie MARTIN (librairie Formatlivre à Libourne, président de l'association des Librairies Atlantiques et de Libraires en Régions),
Ariane TAPINOS (librairie Comptines à Bordeaux, membre de l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse à ALSJ)
Philippe TOURON (librairie Le Divan à Paris, membre de l'association Paris Librairies),

Animateur : Jean-Michel BLANC (librairie Ravy à Quimper, président des libraires Ensemble)

Atelier 4 : quels outils pour optimiser la gestion et la performance des librairies ?

Salle Vauthier

Livraison des commandes clients en 48h, facture dématérialisée, message retours, services Prisme, prêt numérique en bibliothèque, indicateurs économiques, géolocalisation des stocks..., de nouveaux outils se développent pour permettre aux librairies de gagner en temps et en chiffre d'affaires tout en maîtrisant au mieux leur activité. Cet atelier vise à présenter ces outils et leurs enjeux afin qu'ils se déploient plus largement encore en librairie.

Jean-Paul ALIC (directeur général de la distribution Interforum)
Benoît LE LOUARN (librairie Le Renard à Paimpol)
Vincent MARTY (directeur général de Dilicom)
Bouchaïb MOUDAKIR (directeur de Prisme)
Emmanuelle ROBILLARD (librairie Mollat à Bordeaux à vice-présidente de la CLIL)

Animateur : François MILLIET (librairie Lamartine à Paris, président de l'association des librairies informatisées, utilisatrices de réseaux électroniques - ALIRE)

20h00 : réception à l'Hôtel de Région Aquitaine

Avec le soutien de la Région Aquitaine

 

Lundi 3 juin matin

8h30 à 9h15 : petit déjeuner d'accueil au sein de l'espace des exposants

Avec le soutien de Dilicom et d'Electre

9h30 à 11h00 : Ateliers

Atelier 5 : maîtriser ses achats et ses retours, un enjeu crucial pour l'indépendance et l'économie des librairies

Salle Vitez

En ouverture de cet atelier sera présenté le projet d'observatoire de la librairie initié par le Syndicat

de la librairie française. Cet observatoire permettra aux libraires de disposer d'indicateurs économiques de synthèse sur leur librairie et de pouvoir les comparer au reste de la profession. (présentation par Olivier L'Hostis à librairie l'Esperluète à Chartres à  et Laëtitia Barrabes à Syndicat de la librairie française)

L'enjeu de la maîtrise des flux commerciaux en librairie est un enjeu déterminant pour la viabilité des librairies, particulièrement pour les plus petites d'entre elles. Cet atelier abordera ainsi la question des achats (préparation des achats avec ou sans la visite du représentant, articulation entre des mises en place ajustées et les réassorts, travail du fonds...), de la négociation (comment la piloter, avec quels interlocuteurs, quels outils ?) et des retours dont la limitation est capitale pour l'économie d'une librairie.

Jean-Marie AUBERT (librairie Masséna à Nice)
Pascale BUET (directrice de la diffusion Flammarion)
Francis LANG (directeur commercial d'Hachette Livre)
Anne MARTELLE (librairie Martelle à Amiens)
Anaïs MASSOLA (librairie Le Rideau Rouge à Paris 18)

Animateur : Olivier L'HOSTIS (librairie L'Esperluète à Chartres)

Atelier 6 : quel(s) qualitatif(s) pour quelle(s) librairie(s) ?

Salle Vauthier

La loi Lang de 1981 place la défense des « services qualitatifs » rendus par les détaillants au cœur des objectifs que poursuit le prix unique du livre. Mais qu'est-ce que le « qualitatif » aujourd'hui dans une librairie ? Comment se décline-t-il selon le type et la taille de la librairie ou le territoire sur lequel elle est implantée ? Comment mieux définir le « qualitatif » offert par les librairies de petite taille ? Comment est-il appelé à évoluer face aux mutations du public, des territoires, d'Internet ? Quel est son coût et comment le faire davantage connaître et reconnaître (communication, conditions commerciales, label, charte, aides publiques...) ? Ces questions sont au cœur des réflexions sur l'identité et la valeur ajoutée du métier de libraire par rapport aux autres circuits de vente.

Florence ANDRIEU (librairie Les Beaux Jours à Tarbes)
Michèle CAPDEQUI (librairie La Préface à Colomiers)
Anne-Marie CARLIER (librairie des Halles à Niort)
Eric FLOURY (librairie Floury à Toulouse)
Jean-Jacques TONNET (librairie Tonnet à Pau)

Animateur : Erik FITOUSSI (librairie Passages à Lyon)

11h15 à 12h

Session plénière Salle Vitez

Présentation de l'étude comparative sur l'organisation, l'évolution de l'activité et les stratégies des librairies en Espagne, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas, aux États-Unis et en France.

Cette étude est pilotée par Livres Hebdo avec la collaboration du SLF et le soutien du Cercle de la librairie.

Cécile MOSCOVITZ (Livres Hebdo),
Fabrice PIAULT (rédacteur en chef adjoint de Livres Hebdo)
Matthieu De MONTCHALIN (librairie L'Armitière à Rouen, président du Syndicat de la librairie française à SLF)

12h à 12h45 : intervention d'Aurélie FILIPPETTI, ministre de la Culture et de la Communication

En présence de Vincent MONTAGNE (président directeur général de Média Participations et président du Syndicat national de l'édition à SNE) et de Matthieu De MONTCHALIN (librairie L'Armitière à Rouen, président du Syndicat de la librairie française à SLF)

12h45 à 14h

Buffet déjeunatoire au sein de l'espace des exposants

Avec le soutien de la Ville de Bordeaux

Lundi 3 juin après-midi

14h à 18h

Session plénière Salle Vitez

14h à 15h45

Table-ronde : comment améliorer et faire évoluer les relations commerciales ? Quelle meilleure répartition des marges entre l'édition et la librairie ?

Depuis les Rencontres de Lyon en 2011, plusieurs fournisseurs parmi les plus importants, conscients que de l'avenir de la librairie dépendait leur activité et celle de nombreux éditeurs, ont mis en place des mesures collectives en faveur de l'amélioration de la marge ou de la trésorerie des librairies. Ces avancées sont très positives mais elles ne bénéficient pas à tous et demeurent insuffisantes pour répondre au défi économique auquel la librairie doit faire face.

Comment aller plus loin dans un contexte d'érosion du marché du livre ? Comment étendre ces mesures aux autres diffuseurs importants ? Quel est le regard des diffuseurs eux-mêmes sur le rôle et l'évolution des librairies ? Quels leviers (remise minimale, meilleur équilibre entre quantitatif et qualitatif, opérations, échéances, sur les nouveautés, sur le fonds...) ? Quelles initiatives pour répondre plus particulièrement aux besoins des librairies de « second niveau » (outils, accompagnement, gestion des mises en place, dimensionnement des opérations, contrats,...) ?

Bruno CAILLET (directeur commercial de Gallimard)
Sylvain FOUREL (librairie La Voie aux chapitres à Lyon)
Karima GAMGIT (directrice générale de Volumen à La Martinière Groupe)
Alain KOUCK (président directeur général d'Editis)
Xavier MONI (librairie Comme un roman à Paris 3)
Alain PANAGET (librairies Sauramps à Montpellier)

Animateur : Fabrice PIAULT (rédacteur en chef adjoint de Livres Hebdo)

16h à 17h45

Quelles politiques publiques pour la librairie ? Enjeux culturels et territoriaux. Quels rôles pour l'Etat et les collectivités locales ?

La librairie est un commerce privé. Mais, par sa contribution à la diversité de la création, à la vie des territoires, à l'emploi et à l'accès du plus large public au livre et à la lecture, elle remplit également une fonction qui s'apparente à l'« intérêt général » et justifie l'existence et le développement de politiques publiques en sa faveur, au niveau national comme au niveau local.

Quelles seraient les priorités, les critères et la forme d'une intervention publique renforcée en faveur des librairies (investissement à développement, baisse des charges, transmission, trésorerie, animation à qualitatif, exploitation, subventions, prêts...) ? Quelle articulation entre les objectifs culturels et territoriaux des aides aux librairies ?

Les mesures du plan d'aide en faveur des librairies du ministère de la culture (trésorerie, transmission, médiateur du livre...) seront au cœur des discussions de cet atelier. Celui-ci interrogera également le rôle et le champ d'intervention des collectivités locales, notamment à travers les marchés publics, la fiscalité locale, les loyers...

Matthieu De MONTCHALIN (librairie L'Armitière à Rouen, président du Syndicat de la librairie française à SLF)
Nicolas GEORGES (directeur pour le livre et la lecture au ministère de la culture et de la communication à DGMIC)
Marc GUILLARD (chef du Département de la diffusion à Centre national du livre)
Alain ROUSSET (député de la Gironde, président de la Région Aquitaine)
Wilfrid SEJEAU (librairie Le Cyprès à Nevers)

Animateur : François MAILLOT (librairie La Procure à Paris)

17h45 à 18h : clôture des Rencontres