Gardez le lien avec les lecteurs !

Publié le 26/03/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |



Sur les réseaux sociaux, les libraires regorgent d'idées
pour maintenir le lien avec leurs clients.
Retrouvez quelques unes de leurs initiatives ci-dessous !


  • La librairie du square à Paris (librairie jeunesse) propose à ses clients la réalisation de "l'Album des Batignolles", un album collaboratif co-écrit par plusieurs familles, avec, comme seuls principes, trois personnages principaux et un lieu central imposés. Un épisode (soit deux pages d'album) par famille et par jour est diffusé, étoffé de belles illustrations, via la newsletter de la librairie et sur Facebook. Huit épisodes ont déjà été réalisés depuis le début du confinement !

  • Ancien libraire à la Librairie de Paris (Paris 17e), Alexandre Bord a toujours eu à cœur de défendre ardemment la poésie. Pour dédramatiser le rapport au texte poétique, il a imaginé le podcast Mort à la poésie (durée : moins de 10 minutes en moyenne) dans lequel il fait entendre des textes qu'il aime, et accessibles au plus grand nombre.

  • La librairie La Carline, à Forcalquier, invite libraires et auteurs dans une rubrique intitulée [Entre nous] sur son blog. Les interviews tournent autour du rapport entre confinement, lecture et création. Parmi les dernières interventions, on peut notamment retrouver Gaëtan Dorémus, Thomas Vinaud et Benjamin Chaud. La rubrique est partagée sur Facebook et Instagram.


  • L'Infinie comédie, à Bourg-la-Reine, propose à ses lectrices et lecteurs de partager en photos leurs recettes de cuisine avec les livres (de cuisine, mais pas seulement) qui les ont inspirées. Cette rubrique savoureuse est également relayée sur leur compte Instagram.


  • La librairie La Machine à lire à Bordeaux a lancé un jeu qui consiste à faire découvrir aux lecteurs des titres de livres à partir d'une succession d'émoticônes et à leur demander d'en créer de nouveaux avec la promesse de vitrine à la fin du confinement (à voir sur la page Facebook de La Machine à lire). 

  • La librairie La Colline aux livres à Bergerac diffuse chaque jour des vidéos de lecture à voix haute via un groupe Facebook intitulé « lectures de confinement ». Le principe : les libraires, mais aussi des auteurs, des clients et des amis de la librairie se filment en lisant à voix haute un texte de leur choix, tous secteurs et genres confondus. Des lectures sont diffusées en direct à 11h pour les enfants et à 18h pour les grands. Le groupe remporte un grand succès et réunit désormais plus de 1000 personnes !

  • La Librairie Nouvelle à Voiron envoie chaque soir par mail à ses clients un poème issu de la poésie contemporaine. Initiative très appréciée au regard des réactions suscitées !

  • La librairie La Pléiade à Cagnes-sur-Mer partage ses coups de cœur liés à l'actualité sur Facebook (exemple : Philosophie de la vie conjugale de Balzac ;) en proposant, lorsque cela est possible, un lien pour un téléchargement numérique gratuit. Elle organise également un concours tous les lundis. Le premier concours était destiné aux enfants. Le principe : dessiner sa couverture de livre ou sa bibliothèque idéale. À la réouverture de la librairie, le dessin du gagnant sera exposé dans la librairie pendant un mois et un livre choisi en fonction des goûts du lauréat lui sera offert. Ce concours a amené de nouvelles personnes à découvrir la librairie, le concours ayant également été relayé par des professeurs auprès des élèves de leurs classes. Cette semaine, ce sont les adultes qui sont invités à participer. Ils ont jusqu'au 1er avril au soir pour prendre en photo leur bibliothèque après y avoir ajouté trois objets qui n'ont rien à y faire !

  • Dès le début du confinement, les Librairies Sorcières (ALSJ) ont créé La lettre des Sorcières à la maison. Chaque jour, des idées, lectures, activités repérées par les libraires du réseau et/ou imaginées par elles et eux. Simon Roguet de la librairie M'Lire à Laval y diffuse notamment des lectures confinées d'albums dénichés dans la bibliothèque de ses enfants. 

  • Sur Facebook, la librairie l'III aux Trésors à Illkirch propose des chroniques quotidiennes dans lesquelles sont présentées les anecdotes personnelles du libraire avec les livres, et les lectures qui l'ont marquées.

  • A la librairie de Paris à Saint-Etienne, à 17h, les mercredis et samedis, en live sur Facebook, c'est l'heure du conte ! La libraire lit deux à trois histoires avec son fils parmi ses livres jeunesse favoris. Par ailleurs, un libraire de l'équipe s'est amusé à modéliser la librairie sur Minecraft. Ses réalisations, qui représentent les différents rayons de la librairie en valorisant les libraires de l'équipe, sont régulièrement publiées.
    La librairie a également donné rendez-vous à ses lecteurs sur Facebook et Instagram autour de devinettes : il s'agit de retrouver le titre des livres très joliment esquissés par l'hôtesse de caisse de la librairie.

  • A Vincennes, la librairie Millepages a choisi de conserver le lien avec les jeunes lecteurs en leur distillant des histoires à haute voix. Les libraires enregistrent de chez eux des histoires piochées dans des albums jeunesse d'hier et d'aujourd'hui diffusées sur le compte Instagram de la librairie ou sur Millepages.fr. En attendant le jour où elle pourra les retrouver, la librairie propose aussi à ses clients de créer leur livre illustré avec (ou sans) leurs enfants ! Le principe : inventer une histoire, prendre tout ce que qu'ils trouvent  chez eux et être créatif ! Pas de limites d'âge, pas de thèmes imposés, ni de temps imparti, et ouvert à tous les pays francophones. Les participants sont invités à partager leurs œuvres en story ou posts accompagnées du #enattendantmonlibraire. La librairie relaiera ensuite toutes les œuvres et les libraires liront ces histoires dans le podcast « tendre l'oreille ». 

  • La librairie BD/Manga Au Librius à Voiron propose un groupe Facebook dans lequel les clients peuvent échanger leurs coups de cœur, parler de leur confinement et de leurs lectures. Elle propose aussi des idées pour s'occuper (podcasts culture, tutoriels pour bricoler chez soi) autour des thèmes BD, Manga, Imaginaire ainsi que des chroniques de livres, de mangas, d'animé et des liens vers des sites ayant mis à disposition quelques ressources (livres, cours en ligne, musique, visites culturelles).


  • A Marseille, la librairie Maupetit publie deux types de post sur Facebook. L'un commençant par : « Dans mon grenier, j'ai retrouvé... » : l'idée est de mettre en avant un ancien titre exhumé (pas forcément disponible à la vente). Le premier était un titre de Claude Roy, indisponible hors epub ! Le deuxième type de post débute par une accroche qui varie, mais qui valorise une nouveauté ou une actualité que la librairie aurait dû avoir (par exemple, un ouvrage issu de la littérature suisse en référence à la Quinzaine du livre suisse).

  • La librairie Saint-Paul à Paris a publié sur Facebook un texte manifestant l'attachement de la librairie à ses clients, accompagné d'une réflexion sur la place du livre, de la librairie et des libraires en cette période de confinement. Par ailleurs, le site internet de la librairie propose chaque  jour à ses clients une pensée spirituelle qui vise à partager ce moment pleinement ensemble.

  • La librairie Au Moulin des Lettres à Epinal conserve le contact avec ses clients par SMS, appels ou mails mais aussi via sa page FB en proposant tous les jours un lien vers des sites gratuits pour réaliser des activités adultes et/ou enfants (audio, vidéos, activités...). Elle propose également un lien vers les cours du Collège de France et notamment, les cours d'Antoine Compagnon.

  • Les librairies BD Fugue (Annecy, Grenoble, Nice, Besançon, Toulouse) proposent un jeu quotidien intitulé " Le casanier" avec, chaque jour, une nouvelle épreuve : trois cases de bande dessinée affichées à identifier, des points à cumuler, et au final 20 chèques cadeaux de 50€ à utiliser dans l'une des librairies BD Fugue pour les meilleurs scores. Un groupe Facebook a aussi été lancé : Le Cercle des BDphiles confinés, qui comptait 1 000 inscrits en seulement 48h, pour continuer à intéresser les lecteurs à l'actualité de la bande dessinée, échanger et découvrir.

  • La librairie La Promesse de l'aube à Autun poste quotidiennement un moyen de lire quand on n'a plus de livre à lire chez soi, ou des bons plans pour découvrir des activités culturelles gratuitement. Par exemple : un roman de Paulo Coelho gratuit à télécharger, dix livres en téléchargement gratuit à la Fabrique éditions, Oli le podcast pour enfants de France Inter, le chapitre quotidien du prochain Villeminot, une nouvelle gratuite chaque jour chez Zulma, 1 jour/1 manga gratuit chez Glénat, les moocs d'art de la fondation Orange...

  • Tous les midis, sur la page Facebook de la librairie Les deux Georges à Bondy, c'est l'heure de la question !  Les libraires ont concocté un quizz spécial littérature et propose une question par jour de confinement. Réponse tous les jours à 17h.