Flash Info du 3 juin

Publié le 03/06/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |
Adhérez au SLF !
Nous mesurons, à l'occasion de la crise très violente qui frappe notre profession, l'importance de notre organisation collective, autour d'un syndicat représentatif et uni, pour porter la voix des libraires et les défendre.
Le SLF a été à vos côtés durant cette crise et continuera de l'être.
Pour cela, il a besoin de votre soutien à travers votre adhésion.
Vous souhaitez renouveler votre adhésion ? Contactez Anne Criulanscy
Vous n'êtes pas encore adhérent ? Pour adhérer, c'est ici !
[Etude]

Répondez à notre enquête sur les aides que vous avez demandées pour faire face à la crise sanitaire

Le SLF souhaite vous interroger sur vos recours aux différents dispositifs d'aides mis en oeuvre pour faire face à la crise sanitaire. Ces informations nous seront utiles en tant que telles, et serviront également dans le cadre de l'étude sur l'évolution de la trésorerie et de l'endettement des librairies que nous avons confiée à l'institut d'études Xerfi. 
Pour répondre à notre enquête, cliquez ici.
[Animations]

Les librairies peuvent-elles organiser des animations ? Repères juridiques

Voici quelques éléments diffusés par le ministère de la Culture au sujet des animations en librairie dans le contexte du déconfinement. Dans l'état actuel du droit, le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020, prescrivant les mesures générales pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, prévoit au 2e alinéa de l'article 7 que les établissements recevant du public (en l'occurrence les librairies) peuvent accueillir des rassemblements de plus de 10 personnes sous réserve de respecter les règles prévues à l'article 1, c'est-à-dire les mesures barrières :

  • distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes

  • mesures d'hygiène prévues en annexe 1 de ce décret : se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon (dont l'accès doit être facilité avec mise à disposition de serviettes à usage unique) ou par une friction hydro-alcoolique ; se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude ; se moucher dans un mouchoir à usage unique à éliminer immédiatement dans une poubelle ; éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux. Les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. 
En résumé, si une librairie veut organiser une animation, elle ne peut le faire juridiquement qu'à condition de respecter la distanciation physique dans le magasin ou, à défaut, d'imposer le port du masque par toutes les personnes présentes.

Bien entendu, la mise en oeuvre pratique des gestes barrières doit être adaptée au type d'animations ; à cet égard, les séances de dédicaces, qui supposent un contact rapproché et des échanges de documents entre les clients et l'auteur, appellent une vigilance particulière.
[Aides aux libraires]
 
L'IFCIC renforce ses dispositifs de prêts pour les entreprises culturelles, dont les librairies


L'Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles (IFCIC) est un établissement de crédit spécialisé dans le financement du secteur culturel. En réponse à la crise sanitaire et pour accompagner les entreprises culturelles, dont les librairies, l'IFCIC adapte ses trois dispositifs de prêts : 
  • Prêts de trésorerie
  • Prêts destinés à assurer la relance de l'activité
  • Prêts de développement et prêts participatifs
Pour connaître les critères d'éligibilité à cet accompagnement et pour savoir comment obtenir ces aides, cliquez ici.

Bénéficiez d'une subvention de l'Assurance maladie pour vos achats de matériel de prévention du Covid-19

Les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants sans salariés qui ont investi depuis le 14 mars, ou vont le faire, dans des matériels et mesures de prévention du Covid-19, peuvent bénéficier d'une subvention allant jusqu'à 50 % de l'investissement.

Cela concerne les achats ou locations réalisés du 14 mars au 31 juillet 2020. La subvention correspond à un montant de 50 % de l'investissement hors taxes. L'octroi de cette subvention est conditionné à un montant minimum d'investissement de 1000 € HT pour une entreprise avec salariés et de 500 € HT pour un travailleur indépendant sans salariés. Le montant de la subvention accordée est plafonné à 5 000 € pour les deux catégories.

La liste des matériels et mesures subventionnés se trouvent sur le site ameli. On y trouve notamment les plexiglas, vitres, cloisons de séparation, guides files, accroches murales, écrans, affiches, support d'affiches, frais d'installation de toilettes, lavabos. 
Il est précisé que les masques, gels hydroalcooliques et visières ne sont financés que si l'entreprise a également investi dans au moins une des mesures figurant dans la liste du site.  Les gants et lingettes ne sont pas subventionnés. 
 
[Communication]
 
Le groupe Bayard presse soutient les librairies indépendantes

 
Sous l'égide de l'identité collective Librairies Indépendantes créée par le SLF, Bayard Presse diffusera à titre gracieux, en juin et juillet, dans les publications du groupe (J'aime Lire, Astrapi, Okapi, Phosphore, Notre temps, Pelerin, La Croix...) un visuel réalisé parl'illustrateur Serge Blochincitant les lecteurs à faire leurs achats en librairie indépendante (voir ci-dessous).
Les élus et l'équipe du SLF
restent mobilisés et à votre disposition pour toute question :

 contact@syndicat-librairie.fr