Flash Info du 29 octobre

Publié le 03/11/2020 par
Mots-clés : |

[Edito]

Message d'Anne Martelle, Présidente du SLF
 
Chères consoeurs, chers confrères,

Le scénario que nous redoutions le plus s'est malheureusement confirmé. Nos librairies vont devoir baisser leurs rideaux ce soir. Depuis 48 heures, les élus et l'équipe du SLF sont de nouveau pleinement mobilisés afin que nous arrivions, comme au printemps, à surmonter cette épreuve face à laquelle la profession se montre une nouvelle fois unie et solidaire.

Malgré le soutien personnel de la ministre de la Culture, du ministre de l'Economie et de personnalités du monde du livre, nous n'avons pas eu gain de cause au plus haut niveau sur l'ouverture de nos librairies alors que les conditions sanitaires qui sont maintenant en place le permettaient, contrairement au printemps dernier.

Nous venons d'obtenir confirmation de la possibilité, pour les librairies, de maintenir un service de retrait et de livraison. Mais il s'agit d'un pis aller alors qu'Amazon, les FNAC, la grande distribution vont continuer de pouvoir vendre des livres en bénéficiant de dérogations d'ouverture au titre de la vente d'autres produits. En France, à partir de demain matin, tout le monde pourra vendre des livres sauf les librairies ! C'est une situation que nous ne pouvons accepter et qui renforce notre détermination à nous battre pour la réouverture de nos librairies le plus rapidement possible.

Face à cela, les signes de solidarité à l'égard de notre profession se multiplient, de la part de nos clients, d'auteurs, d'éditeurs, de médias, de responsables politiques, des jurys des grand prix littéraires... Gardons espoir.

 
Anne Martelle, Présidente du Syndicat de la librairie française
[Retrait/Livraison]

Quelles activités sont ou non autorisées ?

Comme au printemps, l'accueil du public en librairie est interdit mais l'activité de retrait et de livraison demeurent possibles. Le retrait des commandes ne doit occasionner aucune circulation dans les rayons de la librairies, ni aucune file d'attente à l'intérieur du magasin qui conduirait à ne plus pouvoir faire respecter les gestes barrières.
Nous attendons le décret du gouvernement pour avoir confirmation du maintien de l'ouverture des librairies au titre de la vente de la presse et/ou de la papeterie.
[Livraisons]

Point sur l'organisation des livraisons
 
  • Les distributeurs poursuivent leur activité, malgré une baisse d'activité à prévoir.
  • Les offices, réassorts et retours seront traités.
  • Les premiers offices de novembre ont déjà quitté les sites de distribution, les deuxièmes partent ce jour.
  • Contrairement au printemps, la chaîne n'est pas interrompue et les librairies sont considérées par défaut comme pouvant réceptionner les flux.
  • Les libraires qui ne veulent ou ne peuvent pas réceptionner leurs colis doivent se faire connaître auprès des distributeurs et de leur transporteur.
  • Chez Prisme, tout ce qui est remis jusqu'à mercredi connaîtra un traitement traditionnel.
  • A partir de mercredi, Prisme reste ouvert, traitera les offices, les réassorts et les retours.
  • A ce jour, une ouverture 3 jours par semaine est envisagée : lundi, mardi, vendredi. Ainsi les offices seront traités et livrés en temps et en heure. Les réassorts et les retours ne seront donc pas traités de manière quotidienne. En fonction des flux de réassort, cette organisation pourra être amenée à évoluer.
  • Le SLF continue ses discussions avec Prisme afin que les réassorts des libraires puissent être acheminés le plus rapidement possible, permettant de maintenir un niveau de service aux clients élevé dans un contexte de concurrence féroce avec les grands acteurs de la vente en ligne.
  • Pour l'Ile-de-France, les livraisons continuent également chez Speed, tout comme la livraison de nuit.
[Tribune]

«Les librairies sont des commerces de première nécessité !»: l'appel de 68 sénateurs

Le 29 octobre, à l'initiative de Laure Darcos, sénatrice LR de l'Essonne, 68 parlementaires ont demandé au chef de l'État de permettre aux libraires de rester ouverts pendant cette nouvelle période de confinement. Lire la tribune.
[Médias]

Le Chef de l'Etat et le gouvernement doivent faire le choix de la culture en rouvrant les librairies !

Retrouvez le communiqué du SLF ainsi que la tribune cosignée par le SLF, le Conseil permanent des écrivains et le Syndicat national de l'édition en faveur de l'ouverture des librairies.
Les élus et l'équipe du SLF restent mobilisés !
 contact@syndicat-librairie.fr