Flash Info du 26 mars

Publié le 26/03/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |

Le SLF a pris l'initiative d'organiser, le 26 mars, une réunion téléphonique avec l'ensemble des diffuseurs afin de tenter de fixer des règles de « bonne conduite » pour l'organisation des offices qui suivront la reprise d'activité. Nous vous tiendrons informés de l'avancée de ces discussions.

En attendant, nous vous recommandons de ne pas répondre aux sollicitations actuelles de certains représentants qui vous engagent à passer d'ores et déjà des commandes, ce qui est, naturellement tout à fait prématuré. 

1/ Comment faire opposition à une LCR ?

Vos fournisseurs ont reporté les prochaines échéances de paiement. Néanmoins, certaines LCR étaient d'ores et déjà lancées et n'ont pu être retenues par eux. Vous devez donc les rejeter en faisant néanmoins très attention à la procédure à suivre afin de ne pas subir une inscription à la Banque de France qui compliquerait vos relations avec votre banquier et pourrait compromettre un prochain emprunt :

-  avant toute chose, informer votre banquier du contexte, c'est-à-dire de la réception de la LCR d'un fournisseur qui s'est par ailleurs engagé à repousser votre échéance. A l'appui de votre demande, vous devez fournir la lettre du distributeur :

Le communiqué de Dilisco sera disponible dès le 27 mars sur le site du SLF. 

-  en second lieu, vous devez indiquer le bon motif de rejet de la LCR, en l'occurrence : motif 74, Contestation d'échéance.

-  enfin, il faut doubler cette démarche d'un courrier électronique à votre banque sur le modèle ci-dessous :

« Bonjour,

Dans le cadre de la crise sanitaire du COVID 19, nous vous transmettons une note de notre fournisseur XXXXXX, nous autorisant à rejeter les LCR se présentant  à l'échéance du 31/03/2020. En conséquence, nous vous demandons de rejeter la  LCR de XXXXX € concernant ce fournisseur qui se présente le 31/03/2020 sur le compte de LIBRAIRIE XXXX.

Merci de nous confirmer la bonne exécution. Cordialement. » 

2/ Mesures gouvernementales impactant les librairies 

Aujourd'hui, ont été publiées par le Gouvernement plusieurs ordonnances précisant les modalités d'application de plusieurs mesures d'aide aux entreprises décidées dans le cadre de la crise actuelle. Nous abordons dès aujourd'hui les sujets qui nous ont paru les plus importants pour les librairies : l'activité partielle, le fonds de solidarité, les prêts garantis par l'Etat et les aides nationales, ainsi que les congés et repos.

Nous complèterons ces éléments et autres points au fur et à mesure.

3/ Tribune de Vincent Chabault dans le Monde : « Commerce : le tournant vers le local va contraindre les acteurs du secteur à revoir leur modèle économique » 

Vincent Chabault est un sociologue spécialisé dans les questions touchant au commerce. Il est intervenu lors des dernières Rencontres nationales de la librairie, à Marseille, en 2019. Dans sa tribune, il note qu'une des conséquences de la pandémie est d'amener le consommateur à devoir résoudre le dilemme entre se satisfaire d'une livraison immédiate à domicile et déplorer la fin des magasins de proximité.

 "La reconstruction du commerce après la période de confinement constitue une opportunité pour privilégier dorénavant des circuits de distribution vertueux pour l'environnement et favorisant un modèle social positif pour les salariés"

 Lire la tribune