Flash Info du 24 mars

Publié le 24/03/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |

Le SLF continue de vous informer régulièrement sur les actions de la profession et de nos partenaires pour soutenir les librairies en cette période difficile.

Plusieurs libraires nous ayant posé la question, nous tenons à préciser que nous accompagnons l'ensemble des libraires, sans discriminer ceux qui ne sont pas (encore?) adhérents au SLF. Notre mobilisation est entière et elle est au service de l'ensemble de notre profession.

 1/ Plan gouvernemental d'aide aux entreprises

La loi d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19 a été publiée au Journal officiel le 24 mars. Elle prépare la mise en œuvre de plusieurs mesures concrètes d'aide aux entreprises affectées par l'épidémie actuelle.

Nous attirons votre attention sur le fait que cette loi ne met pas en œuvre directement des mesures concrètes pour les entreprises et les salariés. Elle a pour objectif de lister les sujets sur lesquels le gouvernement pourra prendre des décisions par ordonnance. Elle est, en cela, instructive mais ce sont donc les ordonnances, à paraître dans les prochains jours, qui préciseront les modalités pour chacun de ces sujets. Nous vous tiendrons informés de ces détails dès la publication des ordonnances.

2/  Comment bénéficier du prêt de trésorerie garanti par l'Etat ?

Le Gouvernement vient d'annoncer le lancement, dès le 25 mars, en partenariat avec BPI France et l'ensemble des réseaux professionnels des banques un dispositif inédit permettant à l'Etat de garantir pour 300 milliards d'euros de prêts. Ces prêts permettront de soulager massivement et rapidement la trésorerie des entreprises et des professionnels qui subissent le choc lié à l'urgence sanitaire.

Le prêt garanti par l'Etat est un prêt de trésorerie d'un an. Il comportera un différé d'amortissement sur cette durée. L'entreprise pourra décider, à l'issue de la première année, d'amortir le prêt sur une durée de 1, 2, 3, 4 ou 5 années supplémentaires.

Ce prêt de trésorerie pourra couvrir jusqu'à trois mois de chiffre d'affaires. Le prêt bénéficie d'une garantie de l'Etat à hauteur de 70 à 90%, selon la taille de l'entreprise.
Retrouvez l'ensemble des informations ici. 

3/ Répondez au questionnaire de la Confédération des commerçants de France

Le SLF est membre de la Confédération des commerçants de France (CDF) et siège à son comité directeur. La CDF nous représente dans certaines négociations, notamment au ministère de l'économie. Elle demande à ses adhérents de lui faire remonter des informations sur leur situation actuelle. Ce questionnaire est simple et rapide. Merci de prendre quelques minutes pour le remplir en nous aidant ainsi à défendre votre cause auprès des pouvoirs publics.
Répondre au sondage

4/ Colissimo freine, Amazon roule toujours...

Afin de limiter le risque sanitaire pour tous, postières et postiers, expéditeurs et destinataires de courriers et de colis, et assurer ses missions essentielles, les services de Colissimo annoncent restreindre leurs livraisons en France sur les produits « non essentiels » :

- A partir de la semaine du lundi 30 mars, et jusqu'à nouvel ordre, les collectes, les dépôts et la distribution des colis, se feront sur la base de 3 jours travaillés dans la semaine, du mercredi au vendredi.

- Pour cette semaine du 23 mars, et pour assurer la transition, les collectes, les dépôts et la distribution des colis se feront lundi, mardi, jeudi et vendredi.

Par ailleurs, ils demandent à tous leurs clients acteurs du e-commerce de concentrer leurs commandes sur ce qui leur est strictement nécessaire. Pour mémoire, Mondial Relay a suspendu l'ensemble de ses activités depuis déjà plusieurs jours.

Amazon a annoncé restreindre ses livraisons en France sur les « produits non essentiels » en réaction aux mesures de confinements et à la mobilisation de ses salariés.
Cette mesure est annoncée sur le site d'e-commerce : « Les activités d'Amazon se poursuivent, cependant compte tenu de la situation actuelle, nous accordons la priorité aux produits dont les clients ont le plus besoin. Certains autres produits peuvent être temporairement indisponibles, et les délais de livraison peuvent être plus longs que la normale ».

Pour autant, si Amazon n'est plus en mesure de recevoir nouveautés et réassorts, les distributeurs ayant ralenti ou cessé leur activité et son personnel étant concentré sur la réception des produits les plus demandés, le site poursuit son activité de commerce de livres : 

- depuis ses stocks propres ;

- depuis les stocks de vendeurs tiers (sur sa place de marché) : vendeurs entreposant leurs stocks chez Amazon ou livrant depuis leurs sites.

Pour rappel, un collectif d'auteurs et d'éditeurs appelle au boycott d'Amazon et au soutien massif au secteur du livre.
Voir la tribune.