Flash Info du 14 avril

Publié le 14/04/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |
[Réouverture]

Réouverture des librairies à partir du 11 mai : un cadre clair et maîtrisé est nécessaire
 
Le Président de la République a annoncé, lors de son allocution du 13 avril, une levée du déconfinement et une réouverture de l'ensemble des commerces à partir du 11 mai, de manière progressive en fonction des impératifs de santé.
Pour les commerces de détail dont les librairies, le SLF demande qu'un protocole sanitaire fixant les règles à l'égard des salariés et des clients soit défini par le gouvernement. Ce cadre devra tenir compte des spécificités des commerces (superficie, étages, entrées unique ou multiples...) et déterminer les équipements sanitaires obligatoires ou recommandés pour les salariés comme pour les clients. Lire la suite du communiqué du SLF.
[Livraison/Retrait]
 
Le ministère de l'Economie précise les conditions de retrait et de livraison

Le ministère de l'Economie précise les conditions de retrait et de livraison pour les commerces, tels que les librairies, faisant actuellement l'objet d'une interdiction d'accueillir du public. Il rappelle tout d'abord que les magasins de vente n'ayant pas l'autorisation de recevoir du public, dont les librairies, sont autorisés à poursuivre ou développer leurs activités de livraison et de retrait de commandes, s'ils le souhaitent. Bien sûr, l'activité de retrait de colis et commandes ne remet pas en cause l'interdiction pour les établissements concernés de recevoir du public, et l'activité de livraison et de retrait de commandes doit se dérouler dans le respect des mesures barrières.
 
Les clients doivent effectuer leur commande à distance et doivent ne se rendre sur place que pour réceptionner le colis préparé, sans avoir accès aux rayons du magasin. Il est par exemple possible de fixer un créneau horaire pour le retrait de ces commandes et d'installer une table à l'entrée du magasin afin de remettre le colis et d'effectuer le règlement. L'accès à une caisse n'est envisageable qu'à la condition que le client ne déambule pas dans la librairie.
  
Pour éviter que des verbalisations ne se reproduisent, il est précisé que les déplacements des particuliers ayant pour objet le retrait d'un colis ou d'une commande sont autorisés. Sur l'attestation de déplacement dérogatoire, il s'agit de « déplacements pour effectuer des achats de première nécessité », quelle que soit la nature du bien commandé à distance.
[Amazon]
 
Amazon sommé de limiter son activité

Pointé du doigt depuis le début du confinement, le géant de l'e-commerce a été condamné, mardi 14 avril, par le tribunal administratif de Nanterre. La juridiction ordonne à Amazon France de limiter son activité aux produits essentiels. La restriction est applicable dans les 24 heures et pour un mois.  Lire la suite de l'article de LSA.
[Aides aux libraires]
 
Indépendants : une nouvelle aide financière versée automatiquement par l'URSSAF
 
Le gouvernement vient d'annoncer une aide financière supplémentaire pour les travailleurs indépendants commerçants. Cette aide correspondra au montant des cotisations de retraite complémentaire versées par les commerçants sur la base des revenus de 2018 et pourra aller jusqu'à 1 250 euros.

Vous n'avez pas de demande ni de démarche à faire, cette aide sera versée de façon automatique par les Urssaf. L'aide sera exonérée d'impôt sur le revenu, de cotisations et contributions sociales.

Cette aide s'ajoute à l'ensemble des mesures prises en faveur des travailleurs indépendants : aide du fonds de solidarité (ou aide sociale des travailleurs indépendants si vous ne pouvez bénéficier du fonds de solidarité), report du paiement des cotisations sociales personnelles pour les mois de mars et avril, recours au chômage partiel pour vos salariés, possibilité de solliciter un prêt bancaire garanti par l'Etat.

Pour l'instant, l'information est donnée via un communiqué de presse du gouvernement. Les conditions précises seront fournies dans les jours à venir.
[Idées]

Les libraires confinés, mais pleins d'idées !

Sur les réseaux sociaux, les libraires ne manquent pas d'idées pour maintenir le lien avec leurs clients. Toutes ces bonnes idées sont à retrouver sur le site du SLF ! Parmi elles :

  • La librairie parisienne L'Instant propose une story sur Instagram intitulée "Partageons nos lectures". La libraire poste les photos des livres en cours de lecture envoyées par les lecteurs, qui peuvent également partager leurs coups de coeur, leurs idées de lectures, leurs podcasts et leurs vidéos grâce au groupe Whatsapp "L'Instant lectures".
     
  • La librairie Paroles à Saint-Mandé a lancé un "défi lecture" dont le principe est simple : à l'heure où faire des courses devient plus difficile, les cuisiniers s'amusent à nous donner leurs recettes « fonds de placard ». Pourquoi ne pas faire pareil avec les livres ? Voici donc le défi de la librairie : sortir du fond de sa bibliothèque un livre oublié, l'exhumer, et le raconter. Une page a été ouverte sur le site de la librairie, dans l'onglet "#Rester chez soi", pour partager les titres suggérés et les avis qui les accompagnent. Les contributions des lecteurs sont aussi diffusées sur les pages Facebook et Instagram de la librairie.

  • Les libraires de la librairie Georges à Talence mettent en scène tout ce qu'ils trouvent chez eux (jouets, figurines, journaux etc.) pour faire deviner des œuvres de littérature aux lecteurs. Leurs photos sont ensuite postées sur la page Facebook et le compte Instagram de la librairie.

  • La librairie Mollat à Bordeaux invite ses lecteurs à jouer à "Méli-Mollat" en réinventant les titres de leur bibliothèque ! Le principe : reconstituer une phrase, une pensée, un titre, en empilant plusieurs livres de sa bibliothèque. Les photos sont ensuite publiées sur Facebook et Instagram. Par ailleurs, la librairie publie les réponses d'autrices et d'auteurs à son "Questionnaire pour auteur confiné". C'est Katherine Pancol qui, la première, a partagé ses réponses sur les réseaux sociaux de la librairie avec humour et sagacité.
L'adresse contact@syndicat-librairie.fr est à votre disposition
pour vos questions ou demandes de précision.
Vous êtes nombreux à interroger le SLF, confiné lui aussi..., 
n'hésitez donc pas à nous renvoyer votre message s'il n'a pas été traité.