Festival Quais du Polar : L'Observatoire de la librairie dévoile les chiffres et le palmarès des ventes du secteur polar

Publié le 21/03/2019 par La Rédaction
Mots-clés : |

Le  polar, un genre qui n'a plus mauvaise réputation !

Télécharger ici notre communiqué de presse

Du 29 au 31 mars se tiendra à Lyon la 15e édition de Quais du polar, un rendez-vous désormais incontournable pour les amateurs de romans policier et thrillers. L'occasion pour l'Observatoire de la librairie de s'attarder sur les chiffres* du genre polar.


Les ventes de polars en librairie

En 2018, 17,2% des œuvres de fiction vendues en librairies étaient du polar. Cela représente 4,8% du CA global des librairies. Cette part de marché est stable ces dernières années. Alors que les librairies ont vu (en moyenne) leur chiffre d'affaires augmenter en 2018 (+0,7%), les chiffres du polar ont décliné sur la période (-2,7%). Toutefois, la comparaison avec 2016 montre une évolution positive (+5,3%) et l'année 2017 avait été marquée par la parution de Quand sort la recluse, le dernier roman de Fred Vargas (Flammarion), extrêmement plébiscité par les lecteurs, au point d'avoir été vendu en trois fois plus d'exemplaires que le deuxième polar du palmarès en 2018 (Un appartement à Paris, de Guillaume Musso, XO).

 

« Vous souhaitez un poche ou un grand format ? »

Les ventes de polar s'effectuent en majorité en format de poche (65%) plutôt qu'en grand format (35%). La proportion de polars vendus en poche est plus forte que la proportion de littérature générale vendue dans ce même format (42%).

 

Une grande diversité de titres et de lecteurs

L'engouement d'un large public pour le polar est matérialisé par le nombre important de nouvelles parutions chaque année, qui répondent aux goûts de lecture les plus divers (thriller, polar historique, espionnage, énigme...). Les libraires favorisent cette diversité éditoriale. En 2018, les 200 librairies de l'Observatoire ont vendu près de 13 000 titres différents (+1,5% par rapport à 2017).


* Toutes les données chiffrées de ce communiqué sont issues de l'Observatoire de la librairie


Maya Flandin, librairie Vivement Dimanche à Lyon,
vice-présidente du Syndicat de la librairie française :
« Le rayon Policier aujourd'hui est aussi divers que ses lecteurs, c'est un reflet parfois saisissant de la société actuelle et de ses travers. Son public s'élargit d'année en année, à mesure que le genre conquiert ses lettres de noblesse, pour le plus grand bonheur de libraires passionnés qui se font un plaisir de guider les néophytes dans la jungle des nouveautés. C'est là que réside tout l'intérêt d'un festival aussi joyeux que Quais du Polar, entièrement basé sur l'échange autour des livres et des auteurs. »


Caroline Mucchielli, responsable de l'Observatoire de la librairie:
« Certains auteurs de polar ont une notoriété mondiale, et leurs nouveautés apparaissent régulièrement dans nos palmarès toutes ventes confondues : Peter May, Stephen King, Michel Bussi ou Lisa Gardner, par exemple. Il ne faut pas pour autant réduire le polar à ses meilleures ventes ! Si 38% des titres se vendent en moyenne à plus de 20 exemplaires dans chacune de nos librairies, ils sont 32% à s'écouler à moins de 5 exemplaires, et 28% des références qui s'y vendent sont des livres datant de plus de 2 ans. »


Palmarès des romans policiers et thrillers, du 1er janvier au 28 février 2019 (en nombre d'exemplaires)


 


Créé à l'initiative du Syndicat de la librairie française, L'Observatoire de la librairie met en réseau 200 librairies partout en France, de toutes tailles, généralistes ou spécialisées. Il permet d'obtenir des indicateurs économiques au quotidien (chiffres de ventes, d'achats, de remises par rayon, par éditeur et par diffusion...).

Librairies Indépendantes est l'identité collective du réseau des 3 000 librairies françaises.