2019, année féconde pour le 9ème art

Publié le 21/01/2020 par La Rédaction
Mots-clés : |

Alors que le 47e Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême approche, 
et à l'aube de « 2020, année de la BD », 
la librairie sait répondre à l'engouement du public pour ce secteur.

Selon l'Observatoire de la librairie, les librairies enregistrent, sur l'ensemble de l'année 2019 et hors livres scolaires, une hausse de leur chiffre d'affaires de +2,3%* au global. Le secteur de la bande dessinée est une des composantes importantes du chiffre d'affaires en librairie, dont il représente 14% (derrière la littérature générale, les livres pour la jeunesse et les sciences humaines). Comme en 2018, la plus forte progression (hors livre scolaire) sur 2019 est réalisée en bande dessinée : +7,4% (+6,3% en 2018 sur un marché atone, +6,2% en 2017 sur un marché en légère récession). Le phénomène éditorial que représente la parution d'un nouveau tome d'Astérix n'explique bien sûr pas à lui seul cette forte croissance (évolution du secteur hors Astérix : +6%).

 En 2019, pas moins de 41 143 titres de bande dessinée distincts ont été acquis en librairie indépendante (+3,3%)55% des ventes (en valeur) de bande dessinée correspondent à des nouveautés de moins d'un an, 11% ont entre 1 et 2 ans et 34% sont parues depuis plus de 2 ans.

C'est le manga (+16,4%) et la bande dessinée pour la jeunesse (+14,5%) qui évoluent le plus favorablement.


Répartition des ventes de bandes dessinées














Télécharger le communiqué de presse


Laurent Parez, librairie Comics Strips Café à Antibes, membre du réseau Canal BD :


«  En 2019, plusieurs facteurs ont fait que la BD s'est très bien vendue en librairie : la sortie d'un nouvel Astérix et celle des Indes Fourbes (deux albums qui se classent dans les 10 meilleures ventes de livres 2019), la progression positive des Comics et des Mangas, et la montée en puissance des sciences humaines traitées en BD avec, par exemple, Les Algues Vertes, Sarkozy/Khadafi ou encore Quantix, et toujours d'excellentes ventes de "Dans la combi de Thomas Pesquet" et de la série "Tu mourras moins bête..." de Marion Montaigne.

 La BD reste à mon sens un des derniers arts populaires : un art accessible, capable d'éveiller toutes les curiosités, un art intergénérationnel qui fédère des lecteurs autour d'un artiste ou d'une œuvre et un art transgressif qui ne s'interdit rien.

Tout est traité en BD. Si vous cherchez un ouvrage sur un domaine précis, regardez du côté des BDs, il y en a forcément une qui traite le sujet.

Gloire à 2019, année féconde pour le 9ème art et "Vive 2020, année de la BD ! »


Top 20 BD (ventes totales, en valeur)








Toutes les données de ce communiqué sont issues de l'Observatoire de la librairie